Recherche Recherche
« retour

Le 2e trimestre

Le deuxième trimestre est enfin arrivé! Au cours de ma première grossesse déjà, il s’agissait de ma période préférée. En effet, la phase critique est terminée, tout le monde est au courant, on commence à voir pointer le ventre sans qu’il ne soit ni trop gros ni trop lourd, et je peux tout simplement profiter de ma grossesse. Dans ce deuxième article de mon journal de grossesse, j’aborde avec toi les thématiques du deuxième trimestre, les petits bobos ainsi que mes astuces personnelles pour cette phase de la grossesse.

Sentir les premiers mouvements

Quel est le plus beau au deuxième trimestre? C’est à coup sûr de sentir les premiers mouvements de bébé! Sentir un petit être s’agiter dans ton ventre provoque une émotion magique et inoubliable. Comme pour la plupart des femmes enceintes, je n’étais tout d’abord pas sûre de savoir s’il s’agissait de mouvements de bébé ou alors d’autre chose. Ma certitude s’est ensuite affirmée car les petits fourmillements sont devenus de plus en plus réguliers et forts. Et peu après, à partir de la 20e semaine de grossesse dans mon cas, je pouvais sentir les coups de bébé depuis l’extérieur de mon ventre. Et papa n’a pas tardé non plus à apercevoir les premières marques de coups.

Les montagnes russes émotionnelles

La grossesse vous fait passer par toutes les émotions possibles, n’est-ce pas? Vous passez des cris de joie aux humeurs lugubres en un quart de seconde? Et oui, pendant le deuxième trimestre, vous aurez parfois droit à plusieurs sautes d’humeur par jour. Parfois, j’ai vraiment l’impression de faire un grand huit émotionnel. Certains jours, les larmes me venaient aux yeux sans raison apparente. Cela fait tout simplement partie de la grossesse, tous comme les rêves intenses qui revenaient quasiment toutes les nuits. J’ai tout de même apprécié que la fin du trimestre approche et que le pic d’hormones semble diminuer et me fasse sentir à nouveau moi-même.

Fille ou garçon?

La plupart des futurs parents apprennent le sexe du bébé au cours du deuxième trimestre de grossesse, dans la mesure où ils souhaitent le savoir, bien naturellement. C’était notre cas! J’ai appris le sexe de mon aîné au cours de la 18e semaine de grossesse, au cours de l’examen de prévention. Il était évident que c’était un petit garçon. Pour le deuxième enfant, je souhaitais à nouveau pouvoir être certaine du sexe car j’étais très impatiente de le découvrir. Mais il en a été autrement et les examens n’ont pu déterminer avec exactitude le sexe de l’enfant. Il s’agissait d’une tendance, rien de plus. J’ai dû donc attendre quatre semaines supplémentaires, jusqu’à l’échographie morphologique. Mais en attendant, ma curiosité n’était pas aussi intense qu’attendu, au contraire. J’étais de plus en plus d’avis que le sexe n’avait pas d’importance et que je serai tout aussi heureuse d’avoir une petite fille qu’un petit garçon. Mon partenaire et moi avons tout de même décidé de connaître le sexe de l’enfant avant la naissance. La tendance du dernier examen fut confirmé lors de l’échographie de la 22e semaine: nous attendons une petite fille!

Trouver le prénom

C’est au plus tard à partir de ce moment que vous commencez à réfléchir au futur prénom. Pour nous, il était désormais évident qu’il s’agirait du prénom de petite fille sur lequel nous avions déjà porté notre choix. En effet, nous avons déjà décidé très tôt du prénom, et ce avant même de connaître le sexe de l’enfant. J’ai suggéré quelques prénoms à mon partenaire qui pouvait soit les refuser, soir les ajouter à notre liste. Au bout d’un moment, la liste n’était uniquement dans ma tête, car je me suis mise à enregistrer les prénoms potentiels sur mon smartphone. Les prénoms de garçon du moins. Car nous avons été très rapides à nous accorder sur un prénom de fille. Certains couples préfèrent faire une liste chacun avant de se l’échanger.
Ou alors, vous pouvez utiliser un programme de recherche de prénom** ou des applications, qui vous amuseront tout en vous donnant de l’inspiration.

Malheureusement, trouver un prénom n’est pas toujours aussi simple. Mais après tout, pouvoir donner un prénom à un petit être n’est-il pas quelque chose de merveilleux?

Mes petits maux du deuxième trimestre

Pour le moment, ma grossesse est un véritable plaisir et le deuxième trimestre se passe à merveille, à ma plus grande reconnaissance. Mais cela ne signifie pas que je ne suis pas sujette à de petits maux. Par exemples, mes brûlures d’estomac, qui parfois m’énervent et parfois me mettent complètement à plat. Je dors sur un total de trois coussins, et je ne peux pas fermer l’œil de la nuit sans eux. Mais heureusement, leur intensité varie selon les jours, et manger des amandes me fait énormément de bien. Je ne dispose cependant pas de remède miracle pour les problèmes de dos et les sciatiques, qui apparaissent régulièrement depuis les derniers jours du deuxième trimestre de grossesse. Mais de manière générale, je suis en pleine forme. Et comme je sais bien que cela ne se déroule pas toujours ainsi, j’ai particulièrement profité de cette phase de ma grossesse et je me suis concentrée uniquement sur les aspects positifs.

Mes trois indispensables pour le 2e trimestre:

  • Un remède maison contre les brûlures d’estomac: personnellement, les amandes me sont très bénéfiques. C’est à toi de trouver ce qui te convient, par exemple le lait, les flocons d’avoine ou alors le gingembre.
  • Soutiens-gorge d’allaitement: pendant la grossesse déjà, j’en porte tous les jours. Ils sont confortables et sans armatures, ce qui est très important pour ton ventre arrondi.
  • L’appareil photo de ton téléphone: je serai très heureuse de retrouver un jour des photos de moi avec mon gros ventre. Même s’il ne s’agit pour l’instant que de selfies réalisés devant le miroir.