Recherche Recherche
« retour

Le journal de bébé: 4e-6e mois

Récemment, je disais à mon mari «On est déjà à mi-chemin de son premier anniversaire». C’est incroyable que la première moitié de sa première année soit déjà passée. Entre le 4e et le 6mois, notre bébé s’est montré de plus en plus actif et a perçu le monde extérieur de plus en plus intensément quasiment chaque jour. Pour l’une ou l’autre maman, cette période est synonyme de retour à la vie professionnelle à l’issue du congé de maternité légal. Un sujet auquel sont confrontés tous les parents entre le 4e et le 6mois est la diversification alimentaire. De plus, durant cette période, j’ai clairement remarqué que notre vie de couple était passée à l’arrière-plan. Je vous explique comment nous gérons la situation.

Le congé de maternité est terminé

Le congé de maternité légal prend fin après 14 semaines. C’est-à-dire quand le bébé a environ 3 mois et demi. À mon avis, c’est un peu tôt. Après cette période, durant laquelle on perçoit 80% de son salaire sous forme d’indemnités journalières, il faut prendre une décision. L’idéal étant de réfléchir à la question au préalable et d’avoir déjà ficelé un plan. Retourner travailler, oui ou non? À temps plein ou à temps partiel? Rester à la maison, oui ou non? Si oui, comment financer la vie de famille? Les rentrées d’argent sont-elles suffisantes? Il faut se poser beaucoup de questions, et à côté de tout cela, il y a des facteurs impossibles à déterminer à l’avance: le fameux bébé. Et le fameux amour maternel. Pendant la grossesse, il est en effet parfois difficile à imaginer à quel point nous serons sous le charme de ce bébé. Je ne veux pas dire par là que ce n’est pas bien de vouloir travailler, c’est très bien de retourner travailler après cette période (par choix ou par nécessité). C’est juste qu’il est impossible d’estimer au préalable l’importance de cet aspect.

Pour ma part, j’ai quitté mon poste d’employée commerciale à la fin du congé de maternité de ma première grossesse. Je n’ai pas repris mon activité professionnelle et, deux ans plus tard, je suis devenue maman pour la deuxième fois. Mon mari travaille à temps plein et subvient ainsi aux besoins financiers de la famille. C’est ensemble que nous avons opté pour ce modèle familial plutôt traditionnel. Non pas parce que quelqu’un l’exigeait de moi ou de nous, ou parce qu’il «faut faire comme ça», mais simplement parce que c’est ce qui nous convient le mieux.

Quel est le bon moment pour démarrer la diversification alimentaire?

Il est généralement recommandé d’allaiter exclusivement pendant 6 mois, puis de commencer doucement la diversification alimentaire. Même après avoir commencé la diversification alimentaire, l’allaitement peut se poursuivre jusqu’à l’âge de deux ans et plus, cet âge étant donné à titre indicatif. Car tous les enfants ne sont pas prêts au même moment. Avant de commencer la diversification alimentaire (au plus tôt à partir du 5e mois), il faut s’assurer des points suivants:

Signes indicateurs que l’enfant est prêt:

  • le bébé est en mesure de se tenir assis droit (avec un peu d’aide) et de contrôler sa tête
  • le bébé est intéressé par ce que mangent les autres membres de la famille et fait des mouvements de mastication
  • le réflexe d’extrusion consistant à repousser les aliments avec la langue a disparu
  • le bébé maîtrise le mouvement de la main vers la bouche

Purée ou alimentation autonome (BLW) en guise de diversification alimentaire?

Évidemment, il n’existe pas uniquement purée ou BLW, mais aussi purée ET BLW. L’acronyme BLW correspond à «Baby led weaning», appelé en français alimentation autonome du bébé. Avec cette méthode, le bébé porte lui-même les aliments (solides) à sa bouche pour les manger. Sans purée et sans qu’il soit nourri.

Dans mon cas, la réponse à la question purée ou BLW était vite trouvée. Disons que c’est ma fille qui l’a fournie. En effet, dès le début, elle refusait les purées. J’ai fait les premières tentatives vers 6 mois, et c’est tout à fait normal que ça ne marche pas du premier coup. Il faut du temps à l’enfant pour qu’il s’habitue aux aliments solides et sache comment s’y prendre. Petite alerte spoiler: ma fille n’a jamais atteint ce stade. Plusieurs semaines et une multitude de tentatives plus tard, elle ne voulait toujours pas. Nous avons donc rejoint l’équipe BLW. J’ai alors remplacé les purées par des aliments solides qu’elle peut facilement manipuler. Je découpe par exemple des bâtonnets de légumes pour les cuire à la vapeur, ou fais parfois des muffins aux légumes sans sel, ou elle grignote de la croûte de pain ou des crudités (de préférence des concombres).

Dans le prochain journal de bébé (7e–9e mois), je vous ferai part de nos nouvelles expériences de BLW.

Adieu la vie de couple?

La période «nouveau-né» est passée, et peut-être que l’envie de passer à nouveau plus de temps en tête à tête avec votre partenaire vous gagne doucement. Sortir à nouveau dans votre restaurant préféré ou passer tout simplement une soirée à deux devant la télé. Avec un peu de chance, le bébé dort bien la nuit et il est au moins possible de profiter d’une soirée télé. Certains couples s’en contentent, d’autres non. Ce qui est important, c’est de parler ouvertement de ses désirs et attentes pour trouver les bonnes solutions. J’avoue que mon partenaire et moi passons très peu de temps vraiment juste à deux. C’est-à-dire sans jeune enfant (qui dort) ni bébé (qui dort peut-être aussi) à nos côtés. Mais nous en parlons souvent et acceptons que les moments à deux, ce sera à nouveau pour plus tard, quand nos enfants seront plus grands. Toutefois, nous avons déjà hâte de retourner au cinéma.

Photo: Irina Bottlang